LE LION MALADE, ET LE RENARD

[ A+ ] /[ A- ]

De par le Roi des Animaux
Qui dans son antre était malade,
Fut fait savoir à ses vassaux
Que chaque espèce en ambassade
Envoyât gens le visiter :
Sous promesse de bien traiter
Les Députés, eux et leur suite ;
Foi de Lion très-bien écrite.
Bon passeport contre la dent ;
Contre la griffe tout autant.
L’Édit du Prince s’exécute.
De chaque espèce on lui députe.
Les Renards gardant la maison,
Un d’eux en dit cette raison.
Les pas empreints sur la poussière,
Par ceux qui s’en vont faire au malade leur cour,
Tous, sans exception, regardent sa tanière,
Pas un ne marque de retour.
Cela nous met en méfiance.
Que sa Majesté nous dispense.
Grand merci de son passeport.
Je le crois bon ; mais dans cet antre
Je vois fort bien comme l’on entre,
Et ne vois pas comme on en sort.

Source : Édition Barbin et Thierry (1668-1694) – Livre VI. Texte modernisé.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Post Popularity 0%  
Popularity Breakdown
Comments 0%  
Ratings 0%  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>