Archives pour la catégorie Grimm, Whilhelm et Jacob (1786-1859, 1785-1863)

LES MUSICIENS DE LA VILLE DE BRÊME

Un homme avait un âne qui l’avait servi fidèlement pendant longues années, mais dont les forces étaient à bout, si bien qu’il devenait chaque jour plus impropre au travail. Le maître songeait à le dépouiller de sa peau; mais l’âne, s’apercevant que le vent soufflait du mauvais côté, s’échappa et prit la route de Brême : « Là, se disait-il, je pourrai devenir musicien de la ville. »
Comme il avait marché quelque temps, il rencontra sur le chemin un chien de chasse qui jappait comme un animal fatigué d’une longue course. « Qu’as-tu donc à japper de la sorte, camarade? lui dit-il. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

L’OURS ET LE ROITELET

Un jour l’ours et le loup se promenaient dans le bois. L’ours entendit le chant d’un oiseau. « Frère loup, demanda-t-il, quel est ce beau chanteur?
— C’est le roi des oiseaux, répondit le loup ; il faut le saluer. »
C’était en effet le roitelet. « S’il en est ainsi, dit l’ours, Sa Majesté doit avoir un palais; fais-le moi voir.
— Cela n’est pas si facile que tu penses, répliqua le loup ; il faut attendre que la reine soit rentrée. »
La reine arriva sur ces entrefaites; elle et le roi tenaient à leur bec des vermisseaux pour nourrir leurs petits. L’ours les aurait volontiers suivis, mais le loup le retint par la manche en disant : « Non, attendons qu’ils soient ressortis. » Ils remarquèrent seulement l’endroit où se trouvait le nid, et passèrent leur chemin. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

LA TOMBE

Un riche fermier était un jour devant sa porte, considérant ses champs et ses jardins ; la plaine était couverte de ses moissons et ses arbres étaient chargés de fruits. Le blé des années précédentes encombrait tellement ses greniers que les poutres des planchers cédaient sous le poids. Ses étables étaient pleines de boeufs à l’engrais, de vaches grasses et de chevaux reluisants de santé. Il entra dans sa chambre et jeta les yeux sur le coffre-fort dans lequel il enfermait son argent. Mais, comme il était absorbé dans la contemplation de ses richesses, il crut entendre une voix qui lui disait: « Avec tout cet or, as-tu rendu heureux ceux qui t’entouraient! as-tu songé à la misère des pauvres! as-tu partagé ton pain avec ceux qui avaient faim? T’es-tu contenté de ce que tu possédais, et n’en as-tu jamais envié davantage? » Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

LE LIÈVRE ET LE HÉRISSON

    Cette histoire, enfants, va vous paraître un mensonge, et pourtant elle est vraie; car mon grand-père, de qui je la tiens, ne manquait jamais, quand il me la racontait, d’ajouter: « Il faut pourtant qu’elle soit vraie; sans cela on ne la raconterait pas. » Voici l’histoire, telle qu’elle s’est passée.
C’était dans une matinée d’été, pendant le temps de la moisson, précisément quand le sarrasin est en fleur. Le soleil brillait dans le ciel, le vent du matin soufflait sur les blés, les alouettes chantaient dans l’air, les abeilles bourdonnaient dans le sarrasin, et les gens se rendaient à l’église dans leur toilette du dimanche, et toutes les créatures étaient en joie, et le hérisson aussi. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)