LE SINGE

[ A+ ] /[ A- ]

Il est un Singe dans Paris
À qui l’on avait donné femme.
Singe en effet d’aucuns maris,
Il la battait : la pauvre Dame
En a tant soupiré qu’enfin elle n’est plus.
Leur fils se plaint d’étrange sorte ;
Il éclate en cris superflus :
Le père en rit ; sa femme est morte.
Il a déjà d’autres amours
Que l’on croit qu’il battra toujours.
Il hante la Taverne, et souvent il s’enivre.
N’attendez rien de bon du Peuple imitateur,
Qu’il soit Singe, ou qu’il fasse un Livre.
La pire espèce, c’est l’Auteur.

Source : Édition Barbin et Thierry (1668-1694) – Livre XII. Texte modernisé.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Post Popularity 0%  
Popularity Breakdown
Comments 0%  
Ratings 0%  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>