DIEU NOURRIT LES MALHEUREUX

[ A+ ] /[ A- ]

Il était une fois deux sœurs, l’une riche et sans enfants, l’autre veuve avec cinq enfants, et si pauvre qu’elle manquait de pain pour elle et pour sa famille. Poussée par le besoin, elle alla trouver sa sœur et lui dit : « Mes enfants souffrent; tu es riche, donne-moi un morceau de pain. » Mais la richarde avait un cœur de pierre ; elle répondit ; « Nous n’avons rien à la maison, » et la congédia durement.
Quelques heures après, le mari de la sœur riche rentra chez lui. Comme il commençait à couper le pain pour le dîner, il fut bien étonné d’en voir sortir des gouttes de sang au premier coup de couteau. Sa femme, effrayée, lui raconta tout ce qui s’était passé. Il se hâta de courir au secours de la pauvre veuve et lui porta tout ce qui avait été préparé pour son repas. Quand il sortit pour retourner au logis, il entendit une grande rumeur et vit une colonne de feu et de fumée qui montait vers le ciel. C’était sa maison qui brûlait.
Toutes ses richesses étaient perdues; sa méchante femme poussait des cris affreux et disait : Nous mourrons de faim.
— Dieu nourrit les malheureux, » répondit sa bonne sœur, accourue près d’elle.
Celle qui avait été riche dut mendier à son tour; mais personne n’avait pitié d’elle. Oubliant sa dureté, sa sœur partageait avec elle les aumônes qu’elle recevait.

Source : Contes choisis des frères Grimm, traduits de l’allemand par Frédéric Baudry, librairie Hachette, 1875. Petites légendes pieuses.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Post Popularity 0%  
Popularity Breakdown
Comments 0%  
Ratings 0%  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>